contact@groupe-profina.com
Tél. : 01 53 30 81 22
Laissez vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappelons !
► Basculer vers sa version complète
Remplissez ce formulaire avec le plus de précision possible.
En effet, pour réaliser une simulation exacte, nous avons besoin du maximum d’informations. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.
Revenus imposables & situation Revenus 2019 - Imposition 2020
Mes coordonnées
Ma réduction d'impôt

Nombre d'enfants à charge*

Vous souhaitez connaître votre gain net grâce à profina ?
Merci d’indiquer vos coordonnées ci-dessous afin de connaitre l’estimation de votre besoin de réduction d’impôts.
Profina s’engage à protéger vos données personnelles relatives à votre vie privée. Jamais nous n’utiliserons ces informations à des fins commerciales.
*Champs obligatoires
Veuillez patienter, nous calculons votre réduction d'impôt...

??
??
??
??%
??
Je suis intéressé par cette réduction !
*Réduction à titre indicatif.

Cette simulation réalisée peut comporter des erreurs dans la calcul et Profina ne peut en aucun cas en être tenu pour responsable.
??
??
??
??%
Pour la protection de ses investisseurs,
PROFINA ne traite que les souscriptions permettant
d’obtenir à minima 10.000 € d’Economie d’Impôts.
*Réduction à titre indicatif.

Cette simulation réalisée peut comporter des erreurs dans la calcul et Profina ne peut en aucun cas en être tenu pour responsable.
Retour à la liste des articles

Mardi 05 février 2019
Écrit par Profina

90 millions d’euros salutaires pour l’économie de la Guadeloupe

La Banque européenne d’investissement (BEI) accorde 90 millions d’euros pour boucler le plan de rénovation de l’aéroport de Pointe-à-Pitre et aider au financement des PME guadeloupéennes touchées par les cyclones. Une première depuis dix ans. À la clé ? La création de nombreux emplois ! 

 

 

 

Un soutien européen à l’économie guadeloupéenne 

Preuve que l’Europe peut jouer un rôle local aussi nécessaire que celui de relancer l’emploi, la Banque européenne d’investissement a concédé deux prêts très importants pour la Guadeloupe. Objectif : le développement du territoire et le bien-être de ses concitoyens. « C'est dans le cadre du plan Junker, qui vise à favoriser les investissements dans des zones définies comme prioritaires et où l'économie a besoin de se développer, que nous sommes présents pour financer ces projets », soulignait Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI, en décembre dernier. Un prêt de 60 millions d’euros a été débloqué pour le plan de rénovation de l’aéroport de Guadeloupe – Pôle Caraïbes (à Pointe-à-Pitre) et 30 millions d’euros de prêt ont été accordés au Crédit Agricole pour accompagner les PME touchées par les cyclones en difficulté.

 

L’agrandissement de l’aéroport, c’est pour maintenant ou presque !

Un investissement qui tombe à point nommé pour l’aéroport de Pointe-à-Pitre. Ces 60 millions de la BEI représentent près de la moitié des 129 millions d’euros engagés pour la première phase des travaux d’agrandissement, de réfection et de modernisation prévue pour être bouclée en 2022 (sur un projet de rénovation totale de 247 millions d’euros à l’horizon 2025). Le reste du financement est assuré par les banques privées, le FEDER et le conseil régional. 

 

Les travaux vont générer la création de 600 équivalents en temps plein ponctuels et déboucheront sur 200 postes permanents en emplois directs. Cet agrandissement répond à l’urgence d’absorber la croissance du trafic aérien enregistrée par Guadeloupe Pôle Caraïbes.+15% en trois ans, alors que le seuil capacitaire pourrait déjà attendre ses limites entre 2019 et 2020. En 2025, l’aéroport devrait accueillir 3 millions de passagers, contre 2,4 millions en 2018.

 

Redonner des couleurs aux PME locales

Pour soulager les PME souffrant de pertes sèches après le passage des ouragans Irma et Maria en 2017, 30 millions d’euros supplémentaires ont été accordés au Crédit Agricole pour développer ses capacités de financement à taux réduit sur toutes les Antilles françaises. « Nous empruntons sur les marchés financiers à très bas taux. Cela permet donc aux banques à qui nous prêtons de répercuter des taux bas également sur leurs prêts aux entreprises » confirme Ambroise Fayolle. En Guadeloupe, les PME et ETI auront donc accès à des capacités d’emprunt jusqu'à 25 millions d'euros. Cet effet de levier pourrait bien redynamiser l’économie locale en soulageant les efforts des entrepreneurs. A la Réunion, où la BEI intervient ces dernières années, ces prêts à taux réduit ont déjà contribué à la construction de panneaux solaires ou de bassins d’élevage d’esturgeons. A la Guadeloupe de se saisir de ces nouveaux financements, synonyme de respiration salutaire pour l’économie guadeloupéenne. 

 


télécharger notre plaquette