contact@groupe-profina.com
Tél. : 01 53 30 81 22
Laissez vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappelons !
► Basculer vers sa version complète
Remplissez ce formulaire avec le plus de précision possible.
En effet, pour réaliser une simulation exacte, nous avons besoin du maximum d’informations. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.
Revenus imposables & situation Revenus 2019 - Imposition 2020
Mes coordonnées
Ma réduction d'impôt

Nombre d'enfants à charge*

Vous souhaitez connaître votre gain net grâce à profina ?
Merci d’indiquer vos coordonnées ci-dessous afin de connaitre l’estimation de votre besoin de réduction d’impôts.
Profina s’engage à protéger vos données personnelles relatives à votre vie privée. Jamais nous n’utiliserons ces informations à des fins commerciales.
*Champs obligatoires
Veuillez patienter, nous calculons votre réduction d'impôt...

??
??
??
??%
??
Je suis intéressé par cette réduction !
*Réduction à titre indicatif.

Cette simulation réalisée peut comporter des erreurs dans la calcul et Profina ne peut en aucun cas en être tenu pour responsable.
??
??
??
??%
Pour la protection de ses investisseurs,
PROFINA ne traite que les souscriptions permettant
d’obtenir à minima 10.000 € d’Economie d’Impôts.
*Réduction à titre indicatif.

Cette simulation réalisée peut comporter des erreurs dans la calcul et Profina ne peut en aucun cas en être tenu pour responsable.
Retour à la liste des articles

Vendredi 08 septembre 2017
Écrit par Profina

Appel à la mobilisation après le passage de l’ouragan Irma aux Antilles

Les conséquences de l'ouragan Irma qui a frappé les Antilles, particulièrement les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, s'annoncent désastreuses. Des appels à mobilisation ont été lancés, notamment par le FEDOM.

 Le Groupe Profina se joint à l’appel de Fedom et apporte son profond soutien aux hommes et femmes durement touchés par ce drame humain.

 

UN LOURD BILAN À PRÉVOIR

Météo France le désignait comme l’ouragan « le plus puissant jamais observé sur les Petites Antilles ». Avec des vents atteignant les 300km/h, les dégâts causés par Irma sont considérables : le bilan humain, qualifié de « dur et cruel » par l’Élysée, est lourd et augmente au gré du passage de l’ouragan, qui se déplace dans le golfe du Mexique.

Irma a dévasté les îles de Barbuda, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Anguilla et les îles Vierges britanniques. L’ouragan se déplace désormais vers les Caraïbes et les Bahamas et devrait finir sa course en Floride mardi prochain.

En date du 8 septembre, 9 décès étaient à recenser dans les îles françaises, pour 7 disparitions et 112 blessés. Néanmoins, le bilan continue d'évoluer.

Au-delà du drame humain qui se joue, les infrastructures ont été profondément touchées. Le président de la collectivité de Saint-Martin déplorait la situation : « Les 95 % de l'île sont détruits », le paysage laissant apparaitre « des cadavres de bateaux », « des maisons détruites » et des toits emportés. Au président de conclure « C'est juste hallucinant, c'est indescriptible ».

Le coût des dégâts est estimé à plus de 200 millions d’euros.

 

Les secours en difficulté

Les infrastructures de communication numériques et terrestres ont payé un lourd tribut. Conséquence première : les secours se trouvent en grande difficulté. Un sapeur-pompier d’Île-de-France témoignait qu’il « ne faudrait (…) pas perdre trop de temps si nous voulons être efficaces, notamment pour retrouver d’éventuelles personnes coincées sous des décombres ». Les opérations sont d’autant plus difficiles qu’à Saint-Martin la structure de l’hôpital a été fortement endommagée par l’ouragan.

Secours de la métropole et des territoires avoisinants, bateaux remplis de matériel et avions de renforts tentent de venir en aide aux habitants des territoires touchés et de protéger les habitations et infrastructures restantes. 

 

Rétablir les services indispensables : appel à la mobilisation

Pour faire face à cette catastrophe naturelle aux ravages humains, toute mobilisation est la bienvenue. La FEDOM (Fédération des entreprises d’outre-mer) a lancé un appel à la solidarité. Dans le but d’éviter que les îles sinistrées ne doivent affronter une « catastrophe économique », et pour rétablir dans les plus brefs délais « les services indispensables à la vie quotidienne (eau, électricité, téléphone) », reconstruire les habitations, les infrastructures et à moyen terme les hôtels et les entreprises, en lien avec le MEDEF national et la CPAM, la FEDOM appelle « à la solidarité des entrepreneurs et des chefs d’entreprises ». 

Un compte « FEDOM SOLIDARITE IRMA » a été créé pour permettre de centraliser les contributions destinées à venir en aides aux îles sinistrées (ci-dessous, les coordonnées bancaires).

 


télécharger notre plaquette