contact@groupe-profina.com
Tél. : 01 53 30 81 22
Laissez vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappelons !
► Basculer vers sa version complète
Remplissez ce formulaire avec le plus de précision possible.
En effet, pour réaliser une simulation exacte, nous avons besoin du maximum d’informations. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.
Revenus imposables & situation Revenus 2019 - Imposition 2020
Mes coordonnées
Ma réduction d'impôt

Nombre d'enfants à charge*

Vous souhaitez connaître votre gain net grâce à profina ?
Merci d’indiquer vos coordonnées ci-dessous afin de connaitre l’estimation de votre besoin de réduction d’impôts.
Profina s’engage à protéger vos données personnelles relatives à votre vie privée. Jamais nous n’utiliserons ces informations à des fins commerciales.
*Champs obligatoires
Veuillez patienter, nous calculons votre réduction d'impôt...

??
??
??
??%
??
Je suis intéressé par cette réduction !
*Réduction à titre indicatif.

Cette simulation réalisée peut comporter des erreurs dans la calcul et Profina ne peut en aucun cas en être tenu pour responsable.
??
??
??
??%
Pour la protection de ses investisseurs,
PROFINA ne traite que les souscriptions permettant
d’obtenir à minima 10.000 € d’Economie d’Impôts.
*Réduction à titre indicatif.

Cette simulation réalisée peut comporter des erreurs dans la calcul et Profina ne peut en aucun cas en être tenu pour responsable.
Retour à la liste des articles

Mardi 29 janvier 2019
Écrit par Profina

Quelles priorités pour l’Outre-mer en 2019 ?

Lors de ses vœux pour l’année 2019, la ministre de l’Outre-mer a fait du dialogue avec les territoires ultra-marins une priorité après une fin d’année 2018 mouvementée. Avec en fil rouge, une meilleure transparence des politiques publiques et une lutte renouvelée contre « la vie chère ».

 

 

Redonner une perspective aux territoires d’Outre-mer

Avec 800 millions d’euros de dégâts causés par l’ouragan Irmaen 2017, une année 2018 marquée par les contestations des gilets jaunes et un référendum en Nouvelle-Calédonie, le bilan 2018 d’Annick Girardin, le 1er janvier 2019, était chargé de sens et très attendu. Les derniers mois ont été rythmés par les contestations sociales que la ministre évoque comme une crise de « confiance » et de « représentativité », tout en rappelant que les racines sont plus profondes que ces 18 derniers mois. 

Au-delà de la question de pouvoir d’achat, la ministre souligne qu’il s’agit d’une volonté d’égalité des chances pour sa jeunesse ultramarine, d’une plus grande « dignité » pour les territoires. 

Renouer le dialogue, a fortiori dans le contexte de crise des « gilets jaunes », le mot d’ordre est donné. En fin d’année la ministre s’est rendue à la Réunion au contact direct des attentes et des contestations. Une mobilisation positive pour la vie citoyenne : « cette crise n’est pas celle de la démocratie, c’est même le contraire. »

 

Des grands rendez-vous en 2019

Le premier trimestre 2019 débutera par le grand débat national annoncé par le Président de la République au travers duquel les ultramarins pourront faire entendre leurs voix. Les thèmes annoncés : la transition écologique, les conditions de fiscalité et de services publics et les questions liées à la démocratie et citoyenneté. 

La ministre rappelle cependant qu’une feuille de route du quinquennat pour l’Outre-mer a déjà été définie en 2018 au travers du Livre bleu en collaboration avec les élus locaux et les acteurs des territoires. Pas question de reculer, « le mode projet est enclenché. »

Autre rendez-vous de ce début d’année : un forum des projets en février qui mettra à l’honneur des innovateurs d’Outre-mer. 

 

« L’année de la transparence »

La ministre a annoncé plusieurs mesures visant à contrôler les marges abusives, atténuer la flambée des prix et globalement combattre la vie plus chère en Outre-mer qu’au sein de l’Hexagone. A retenir aussi ? La mise en place de compteurs pour mesurer l’efficacité des politiques publiques en matière d’emploi, d’investissements et de prix. 

En parallèle, le déploiement des sites internet « Transparence » se poursuivra sur le modèle de ceux déjà en ligne pour la Guyane et Mayotte. « Celui pour la Réunion est prévu pour le premier trimestre 2019 et des sites suivront pour couvrir l’ensemble des territoires d’Outre-mer. »

Dans le même, un panel de citoyens volontaires va être créé pour être associé aux rapports de l’Observatoire des Prix des Marges et des revenus pour les territoires ultramarins. 

Des actions qui font écho à la nomination de Francis Amand en fin d’année 2018 comme délégué à la concurrence en Outre-mer. Sa mission ? « Renforcer la transparence des prix en Outre-mer par la lutte contre les pratiques commerciales déloyales ainsi que les ententes et les abus de position dominante ». Le programme 2019 promet d’être chargé.

 

 


télécharger notre plaquette